Comment survivre sans soutien-gorge? ðŸ™€ðŸ‘™ðŸ‘¯

ne pas mettre de soutif

Hello tout le monde!

Comment allez-vous aujourd’hui? J’espère que vous avez passé un bon week-end 🙂 De notre côté, nous avons pris un peu de temps en famille et ça fait vraiment du bien!

Cela fait un moment que j’hésite à publier cet article mais j’ai finalement décidé de me lancer car c’est important pour moi de partager avec vous les expériences positives que je vis au quotidien!

Présentation du mouvement « No bra » et de mon expérience

De plus en plus sur le net, je vois des femmes enfin parler ouvertement de leur passage au « No bra« . C’est vrai que c’est un thème assez polémique, dans le sens où porter un soutien-gorge fait partie de notre quotidien depuis de nombreuses générations! Mais nous allons voir ensemble pour quelles raisons ce phénomène prend de l’ampleur.

Les problèmes liés au port du soutien-gorge

Depuis quelques années, le port du soutien-gorge est décrié pour plusieurs raisons :

-la majorité des femmes (76%!!) choisissent une taille de soutien-gorge inadaptée (étude menée par la marque de sous-vêtements Triumph). Malheureusement, cela entraîne des problèmes de dos, de nuque ou de postures! Les soutien-gorges vont générer une pression sur les nerfs, les muscles et les vaisseaux sanguins du haut du corps ; ou encore être à l’origine de problèmes digestifs et respiratoires.

-le soutien-gorge entrave la circulation de la lymphe, liquide qui parcourt notre corps et est en charge d’éliminer nos toxines, ce qui peut amener ces dernières à s’amasser dans les seins, causant kystes ou réactions cutanées.

-porter un soutien-gorge est également à l’origine de la chute des seins! En effet, les ligaments de Cooper, raccrochés aux muscles pectoraux, qui agissent comme un « filet à provisions » (ouais, je sais, c’est glam!) finissent par perdre en élasticité à force de porter nos sacro-saints soutifs qui font tout le travail à leur place! Du coup, nos seins finissent par se relâcher! Du coup, on se dit qu’il faut absolument porter un soutien-gorge pour faire illusion! (vous voyez le cercle vicieux??)

Les avantages de passer au No Bra

En 1997, le professeur Jean-Denis Rouillon, du CHRU de Besançon, a débuté une enquête qui a duré 15 ans, auprès d’une cinquantaine de femmes prêtes à tenter l’expérience du No bra. Cette étude a démontré que les femmes ne portant pas de soutien-gorge avaient des seins plus fermes en vieillissant et que leur posture s’améliorait. De plus, il a observé une remontée du mamelon jusqu’à 7mm! (truc de fou, non?). De manière générale, les femmes ressentaient plus de confort (tu m’étonnes^^) et avaient noté une amélioration de la qualité de leur peau.

Evidemment, au vu du panel peu élargi de cette enquête, le professeur Rouillon a tout de même tenu à informer que ces résultats dépendaient de la structure du sein, de leur taille, des antécédents de la femme (grossesses…).

Mon expérience personnelle

Je ne voulais pas acheter de nouveaux soutien-gorges au cours de ma grossesse car je savais que la taille de mes seins allait fluctuer tout au long de ces neuf mois et je suis donc passée aux brassières élastiques. Ce fut un très bon début car on ressent tout de suite plus de confort et quelle que soit la taille de la poitrine, ces brassières s’adaptent parfaitement! En plus, les soutien-gorges me causaient des rougeurs et des démangeaisons tout autour de la poitrine le soir lorsque je les quittais, c’était très désagréable!

Comme je n’avais acheté que deux brassières, il m’est arrivé de me retrouver à court car je ne les avais pas lavées à temps et je passais de temps en temps des journées sans rien. Petit à petit, j’ai fini par ne plus en porter du tout, à moins de porter quelque chose de vraiment transparent en été par exemple (mais ça reste vraiment très très rare!).

Depuis, j’ai pu remarquer que ma poitrine s’était raffermie (le yoga y est sûrement aussi pour quelque chose, avec les postures qui demandent des appuis sur les bras) et je suis plus consciente de sa présence, dans le bon sens du terme. Après, j’ai une petite poitrine, donc elle ne me gêne pas au quotidien!

Pour celles qui craindraient que l’oeil des passants ne soient attiré vers cette partie intime de notre corps, je peux vous assurer qu’après avoir passé plusieurs mois en entreprise (et après avoir posé la question à mes collègues), personne ne s’était rendu compte que je ne portais pas de soutien-gorge!

ne pas mettre de soutif

Le No bra, réservé aux petites poitrines?

Il est vrai que passer au No bra en ayant une forte poitrine peut amener des douleurs au début, néanmoins cela n’est pas impossible! Certaines femmes recommandent de porter des hauts moulants (à votre taille!) afin de maintenir la poitrine en place et d’éviter les déplacements intempestifs.

Pour celles qui voudraient tout de même s’assurer un soutien et une sécurité, rien ne vous empêche de passer aux brassières ou au scotch spécial poitrine!

Et pour le sport?

Il est évident que pour le sport, le port d’une brassière adaptée est indispensable! En effet, les ligaments de Cooper étant très fragiles, des chocs brusques et répétitifs dus à nos séances les endommageraient considérablement! Donc, pensez à bien vous équiper 🙂 (malgré tout, rien ne vaut l’expérience, donc à vous de faire la vôtre!)

Petit guide de survie du No bra en 5 astuces

-Si vous devez porter du blanc, veillez à choisir une matière épaisse, qui ne laissera rien transparaître

-Si vous voulez mettre votre poitrine en valeur, misez sur les volants qui donneront l’illusion d’une poitrine plus généreuse

-N’hésitez pas à investir dans des cache-tétons ou jouez sur les superpositions si vous craignez d’être gênée par le regard des autres

-Osez les décolletés affriolants! Cela vous donnera une bonne excuse pour ne pas porter de soutien-gorge  et faire grimper votre sex-appeal 😉

-Ayez confiance en vous et redressez vous! Soyez fière!

Et vous, est-ce que vous êtes déjà adepte du No bra ou est-ce que vous craignez de passer le cap? Qu’est-ce qui d’après vous est un frein au No bra?

Dites-moi tout dans les commentaires, j’ai hâte d’avoir vos avis 😀

A bientôt!

Héloïse

Publicités

27 réflexions sur “Comment survivre sans soutien-gorge? ðŸ™€ðŸ‘™ðŸ‘¯

  1. Je suis passée au « No Bra » il y a pas mal de temps et c’est vraiment agréable ! J’avoue avoir acheté des cache tétons mais je ne les mets que lorsque je l’estime nécessaire. Je n’ai remis un soutien-gorge qu’une fois, quand mes amies m’ont dit que ça faisait moche et qu’on allait sortir en boite. C’était au début et je ne savais pas trop quoi en penser. Mais maintenant, je ne le referai pas. C’est mon corps, et c’est tout !

    Aimé par 1 personne

    1. Génial! Merci pour ton retour d’expérience! Je n’ai pas encore acheté de cache-tétons, j’essaie de faire en sorte de ne pas porter de vêtements transparents^^ c’est vrai qu’au début, on n’est jamais très rassurées, mais comme tu le dis bien, c’est notre corps, l’important est que nous soyons à l’aise avec nous-même 😀 Bisous!

      Aimé par 1 personne

  2. Coucou ma belle,
    Perso, je porte des soutifs, ça me perturbe sinon ! Mais j’en porte surtout des avec des élastiques et non des armatures (que je supporte de moins en moins^^). Et quand je suis à la maison, c’est tenue doudou (sans soutif ahah). Après j’aime aussi porter des bandeaux ou des brassières, mais c’est vrai qu’il y a pas d’alternatives pour se passer de soutifs mais parfois les modèles ne font pas rêver ou alors t’as le triangle pour les mini poitrine mais faut s’assumer comme ça ahah^^
    En tout cas je cogite tout doucement pour peut-être trouver des alternatives car j’aime bien porter quelque chose quand même, question d’habitude je pense^^
    Bisous à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que lorsque l’on a l’habitude de porter des soutien-gorges, c’est rassurant d’avoir quelque chose qui soutien la poitrine, surtout si tu as de la chance de ce côté 😉 je ne sais pas trop ce qui existe dans ce cas car vu ma mini taille, je me passe facilement de soutien, mais je pense que les bandeaux et brassières peuvent être de bons ersatz!
      Bonne soirée et gros bisous!!

      J'aime

    1. oui, il faut y aller petit à petit et surtout ne pas se forcer si l’on n’est pas à l’aise 🙂 parfois, simplement passer à un soutien-gorge non rembourré ou sans armature permet déjà de ressentir plus de confort!

      J'aime

      1. Je n’ai pas mis de soutien gorge depuis presque une semaine et c’est une vraie libération. à voir si je tiens avec les beaux jours qui reviennent mais pour l’instant sous les pulls, personne ne le remarque et mon dos me fait déjà moins mal 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. Très sympa d’avoir des avis sur ce sujet pour ma part j’ai beaucoup de mal à ne pas porter de soutien gorge. J’ai une poitrine qu’on va qualifier de « moyenne + » et je déteste la forme de l’un de mes seins. Je sais que nous avons toutes 2 seins qui ne sont pas identiques mais là c’est trop à mon goût. Du coup, lorsque j’essaye de ne pas en porter je me sens vite mal à l’aise selon le profil… Par contre j’ai également adopté les brassière et/ou elastiquées pour mes voyages en sac à dos dans des pays chaud, dans ces conditions, c’est vraiment plus confortable. Peut-être que mes seins changeront avec une première grossesse, c’est pour l’instant mon petit espoir.

    Aimé par 1 personne

    1. c’est vrai que nos seins sont différents! et je trouve que les brassières sont une bonne alternative aux soutien-gorges si tu recherches du soutien! Les seins changent beaucoup au cours et après la grossesse (en plus gros ou plus petits!) donc à voir, mais l’important est que tu sois à l’aise avec ton corps!

      J'aime

  4. No bra depuis des années… Et après 4 enfants et 4 allaitements, tout va très bien. Par contre, le concept du cache-téton, j’ai vraiment du mal. Il est où le problème avec les tétons ? Moi, je ne le vois pas et s’il y a des esprits un peu arriérés qui pensent que c’est provoquant ou que ça a un caractère sexuel, et bien, qu’ils regardent ailleurs 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi concernant les cache-tétons! (je crois que c’est pour ça que je n’ai pas encore franchi le pas en fait!). On fait tout un plat de nos poitrines alors que les hommes se baladent torses nus quand ils veulent! Il faudrait presque réfléchir à ce qu’il en soit de même pour les hommes^^

      J'aime

  5. Coucou !
    Alors pour ma part je suis à l’aise avec mon soutien gorge parce que j’opte pour des sans armatures. J’ai une poitrine plutôt bien portante (85D) du coup j’ai encore du mal à supporter mes seins sans rien toute la journée. Je n’ai pas de douleur mais plutôt une « gêne ». En tout cas j’admire les femmes qui passent à la vie sans soutien-gorge parce que le regard des gens n’est pas toujours facile du coup l’idée du cache tétons j’aime bien ! Un bon article !

    Julie – Comme on est

    Aimé par 1 personne

    1. Je te remercie pour ton commentaire Julie 🙂 en vérité, et au vu de ma mini poitrine, très peu de monde m’a fait des remarques, ça passe assez inaperçu^^ mais pour une poitrine plus généreuse comme la tienne, je comprends que ce soit plus voyant et donc que le regard des gens soit plus attiré vers cette partie du corps. L’important est de se sentir à l’aise avec son corps, soutien-gorge ou pas 😀

      J'aime

  6. Perso je pense que dans une semaine, le nombre de jours « sans » est supérieur au nombre de jours « avec ». Je n’ai pas encore constaté ce fameux « raffermissement » peut être parce que ma poitrine est plus imposante (je fais un bonnet D)? Ou parce qu’il m’arrive encore de porter un SG…

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire! Peut-être en effet que la taille de ta poitrine joue dans le fait que tu n’aies pas remarqué de raffermissement, mais si ça peut te rassurer, de mon côté, je ne m’en suis rendue compte que de nombreux mois plus tard! Il faut sûrement aussi du temps^^

      Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que la plupart des femmes à fortes poitrines hésitent et je peux comprendre! Néanmoins, j’en ai vu pratiquer le no bra en conseillant de porter des vêtements près du corps, pour assurer un soutien à la poitrine 🙂 ça peut toujours aider!

      J'aime

  7. Coucou ! Super article. Pour ma part à la maison je n’en porte pas et il m’arrive de me faire des journées no bra principalement le week end ou quand je ne travaille pas, et que je porte plusieurs épaisseurs de vetement. J’aime beaucoup également les brassières élastiques style brassière de sport. Dans le contexte du travail je pense que j’aurais bcp de mal à ne pas en porter. J’avoue que l’idée de porter un dos nu en mode no bra en été me fait envie mais encore faut il assumer son corps totalement. De plus je suis une grosse fan de lingerie donc c’est un peu compliqué pour moi de passer le cap!

    Aimé par 1 personne

    1. La belle lingerie a tout pour nous attirer, c’est sûr^^ mais tu peux également te rabattre sur les bodys en dentelle par exemple 😉 C’est déjà super de pratiquer le no bra de temps à autre, ça permet aux muscles pectoraux de faire leur travail et de ne pas se laisser porter par les soutien-gorges (après, ils deviennent paresseux!)

      Aimé par 1 personne

  8. Salut,

    Je te félicite pour ton article et je félicite toutes celles qui sont passées à l’acte 😉

    Je suis au « no bra » (j’aime aussi dire « free boobs ») depuis plusieurs années et je porte des débardeurs ajustés (parfois non), et ça s’est passé en 2x : la première a duré 6 mois, et j’ai recraqué sur la pression de la société (de ma famille) et sur le fait que je ne me sentais pas si « Ã  l’aise » : les seins ballants…
    mais le confort a été plus fort et j’y suis vite retournée.

    Mon problème c’est que mes seins sont volumineux, que j’ai plus de 40 ans (grossesse tardive et allaitement long) et que lorsque j’ai chaud, « Ã§a colle » sous mes seins…
    j’envisage des brassières (mais ça me fait vraiment mal) et une reprise du sport dans cette zone surtout

    Quels sont les conseils des adaptes à ce sujet ?

    Merci 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Laurence, merci beaucoup pour ton témoignage!! Nous avons chacune notre parcours et ce n’est clairement pas toujours évident, entre ce que l’on veut et la façon dont on nous regarde et les remarques qu’on a parfois… Pour ce qui est du sport, je crois qu’il existe désormais des brassières « respirantes », qui permettent de maintenir confortablement la poitrine et de laisser respirer la peau 😉 Il me semble que Gala, de Gala’s blog, en a acheté une il y a quelques semaines. Je ne me souviens pas la marque car elle n’a pas fait d’article dessus, juste une story sur Instagram. Elle est très sportive, donc tu peux sûrement lui écrire un petit mot pour lui demander la marque et avoir ses conseils 😉
      Passe une bonne journée!

      J'aime

Envie de me laisser un petit mot?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s