A la découverte de l’oeuf de yoni

oeuf de yoni

Mesdames,

Aujourd’hui, j’aimerais vous faire découvrir un objet dont je vous avais parlé il y a quelques mois sur les réseaux sociaux ainsi que dans cet article : l’œuf de yoni.
J’avais mentionné cet été que je m’y intéressais mais je n’avais pas réussi à sauter le pas d’en acheter un.
Heureusement, l’univers conspirant toujours à nous mener là où nous devons aller, l’occasion de tester un œuf de yoni s’est présentée à moi, à l’occasion d’un partenariat avec la boutique « Œufs de Yoni« , grâce à Déborah de l’agence Brandslovblogs. Je les remercie et c’est avec beaucoup de joie et de bienveillance que j’aimerais vous présenter la pratique des œufs de yoni.

Qu’est-ce qu’un œuf de yoni?

Un œuf de yoni est une pierre naturelle (quartz, obsidienne, améthyste…), taillée sous forme d’oeuf, que l’on peut introduire dans le vagin.

En quoi les œufs de yoni sont-ils bénéfiques?

Sur le plan psychologique

En tant que pierres naturelles, les œufs de yoni sont des outils de lithothérapie, tels que les pierres brutes ou roulées ou taillées. Ils permettent d’effectuer un travail en profondeur et en douceur sur notre être physique et nos corps subtils, en améliorant notre état émotionnel.

Sur le plan physique

Voici les propriétés des oeufs de yoni décrites sur le site « Œuf de Yoni » :

« L’oeuf va vous permettre de développer un périnée tonique mais pas que 😉

A quoi ça sert d’avoir un périnée tonique ?

Prendre soin de cette partie de son corps permet de :
•Éviter les fuites urinaires
•Eviter les descentes d’organes
•Développer une bonne connaissance et conscience de son vagin et de son bassin
•Améliorer l’oxygénation des tissus, une augmentation des circulations sanguine, énergétique, lymphatique et hormonale
•Stimuler la libido et réveiller l’énergie sexuelle
•Avoir une meilleure lubrification (l’oeuf stimule la glande de Bartolin à l’intérieur du vagin, ce qui est idéal pour les femmes post-ménopausées)
•Mieux contrôler et gérer la pénétration
•Avoir plus de plaisir lors de la pénétration
•Augmenter son plaisir sexuel et celui de votre partenaire
•Améliorer l’état émotionnel grâce aux vertus de la pierre
•Et bien d’autres avantages que vous découvrirez lors de l’utilisation de l’oeuf de Yoni »

Comme vous pouvez le constater, les oeufs de yoni ont une fonction utile sur notre périnée, en nous permettant de travailler à sa musculation. Renforcer cette partie de notre corps permet d’en avoir un meilleur contrôle et cela s’ajoute aux vertus lithothérapiques de la pierre.

Comment choisir son oeuf de yoni?

 Choisir la bonne taille

Couramment, trois tailles d’oeufs de yoni existent : un grand, un moyen, un petit.

La pratique de l’oeuf de yoni débute souvent avec un oeuf de grande taille, plutôt conseillé pour mieux le ressentir et exercer notre sensibilité. Après quelques semaines de pratique, on peut tester une taille moyenne. La petite taille est plus appréciée par les utilisatrices confirmées, qui auront déjà renforcé en profondeur leur périnée et auront plus de facilité à sentir l’oeuf dans leur yoni.

Choisir la bonne pierre

Lorsque j’ai commencé mes recherches, j’avais envie de plusieurs pierres, car leurs propriétés me parlaient et j’ai eu du mal à me décider sur mon choix final. En effet, j’adore les quartz rose mais j’avais aussi envie de travailler avec une pierre différente. Certaines pierres me parlaient de par leurs propriétés mais leur image ne provoquait rien chez moi, alors que c’était l’inverse pour d’autres.

Cependant, cela fait quelques mois que j’avais envie de tester l’aventurine verte et son nom ne cessait de résonner dans ma tête pendant que je parcourais le catalogue des pierres. C’est donc la pierre que j’ai choisie 😀 C’est une pierre d’introspection qui aide à faire des choix judicieux, redonne confiance en soi en agissant sur le chakra du coeur (lui aussi de couleur verte). Elle développe la créativité et apaise le stress.

Si vous aussi vous ne savez pas quel pierre prendre, laissez-vous guider par votre ressenti, votre intuition. Ne laissez pas votre mental prendre le dessus 😉

oeuf de yoni

Comment retirer son oeuf de yoni?

Si vous décidez de choisir un oeuf percé, vous pouvez tout à fait glissez un fil au travers, afin de pouvoir tirer dessus pour faire sortir votre oeuf de yoni. Si vous voulez vous la jouer kamikaze (comme moi) vous pouvez prendre un oeuf non percé ou ne pas mettre de fil dans le trou. La première fois, j’ai réussi sans soucis à le retirer, en utilisant la même technique que pour enlever ma cup, c’est-à-dire en poussant légèrement avec mon plancher pelvien. Les autres fois, je n’ai pas réussi (et je commençais à paniquer!), mais j’ai suivi les conseils que j’avais vu. Il suffit simplement d’attendre 😉 L’oeuf finit souvent par descendre tout seul, à un moment où notre corps ne ressent plus le besoin de sa présence. Heureusement, on le sent facilement et on peut se rendre discrètement aux toilettes pour le retirer 😉

Mon expérience avec l’oeuf de yoni

Lorsque j’ai reçu mon oeuf de yoni en aventurine, que j’avais choisi en taille moyenne, j’ai cru qu’il y avait eu erreur car je le trouvais assez petit! Mais non! Pour celles qui, comme moi, portent une coupe menstruelle, vous verrez que la taille moyenne est plus petite qu’une cup! C’est donc moins impressionnant^^

J’ai tout d’abord pris le temps de visionner les nombreuses vidéos disponibles sur la chaîne Youtube de la boutique Oeufs de Yoni, afin de trouver des réponses aux questions qui se bousculaient dans ma tête. Heureusement, grâce aux vidéos, j’ai vite été rassurée.

oeuf de yoni

Je n’ai pas porté mon oeuf de yoni les premières nuits : je l’ai purifié grâce au Reiki et ensuite soit je le calais entre mes cuisses, soit je le mettais sous mon oreiller. Le fait de poser la pierre sur ma peau dans un premier temps m’a permis de ressentir son énergie se répandre en moi et c’était déjà une expérience agréable 🙂

J’ai procédé ainsi pendant quelques jours, avant de sentir un soir que j’avais vraiment envie de le tester la nuit (j’avais trop peur qu’il tombe en journée^^).

J’ai donc suivi les instructions pour le stériliser (le mettre dans une casserole d’eau froide et porter à ébullition) puis je l’ai laissé refroidir un peu. Une fois allongée, l’oeuf introduit, je dois dire que j’ai pris conscience du poids de la pierre! On ne dirait pas comme ça dans la main, mais lorsque je changeais de position, je sentais l’oeuf peser un peu sur mes organes internes.

J’ai bien dormi ces nuits-là, alors que j’ai souvent des nuits coupées et je me sentais apaisée les journées suivantes. J’ai également pris plus conscience du mouvement de mon corps en journée, par exemple lorsque je marche. J’ai noté qu’en contractant légèrement le périnée en marchant, le centre de gravité se déplace plus bas. Le mouvement ne part donc plus du haut du corps et nous force à ralentir la marche, à nous poser sur notre bassin et à nous tenir plus droite. En gros, on n’a plus l’air de courir quand on marche mais d’être posée, en ayant une belle ondulation du bassin 😉

J’ai fini par tenter de porter l’oeuf pendant une journée de travail (ouais, je sais, je suis une dingue!!!). Tout s’est très bien passé, il n’a pas glissé pendant tout le temps où je l’ai porté. Je le sens à peine pour être honnête ; j’imagine donc qu’il faut que je fasse des exercices pour renforcer la sensibilité de mon vagin pour mieux le sentir! Le soir, je n’ai pas réussi à l’enlever moi-même et il a fini par sortir tout seul.

Je compte bien continuer à m’exercer avec mon oeuf de yoni et je réfléchis déjà à m’en acheter un autre, en quartz rose, pour voir la différence sur le travail émotionnel et psychique. Je trouve que c’est une pratique vraiment intéressante dans le sens où elle lie à la fois le côté lithothérapie et des exercices physiques.

oeuf de yoni

Pour moi, c’est une expérience très positive, que je vous conseille de découvrir si vous vous en sentez prête, car après tout, on touche à notre intimité physique, mais aussi psychologique! Il faut être prête à accueillir ce qui pourrait venir à vous à travers cette pratique 😉

J’espère en tout cas que la découverte des oeufs de yoni vous aura intéressé(e)s, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires ou à m’envoyer un petit mail si vous voulez des conseils, je serais ravie de pouvoir échanger avec vous 😀

Dites-moi aussi si vous connaissiez les oeufs de yoni et si vous avez déjà testé! Nos expériences communes pourront aider à convaincre celles qui hésitent 😉 Et n’hésitez pas à partager cet article, si vous pensez qu’il peut être utile à d’autres femmes 🙂 Avançons ensemble!

Je vous souhaite une belle journée!

Héloïse

 

Je me lave à l’eau!

se laver à l'eau no soap

Coucou tout le monde!

Non, ne fuyez pas!!! Aucune mauvaise odeur n’a été invitée pour la rédaction de cet article^^ Article dont je n’aurais jamais pensé qu’il verrait le jour lorsque j’ai commencé mon blog d’ailleurs!
La faute à Marie, du blog Slowandcute!!! 😉

Il y a quelques mois, Marie a partagé sur son blog son expérience du « no soap » qu’elle pratique depuis un moment déjà et qui fait partie de sa démarche minimaliste. C’est en la lisant que j’ai décidé de me lancer ce petit défi^^

Pourquoi j’ai eu envie de m’y mettre?

Petit aperçu de mon parcours

Depuis près de trois ans que j’ai entamé une démarche vers le naturel, j’en ai testé des choses bizarres! Des masques à la moutarde pour les cheveux, de la levure de bière ou encore de l’avocat et des flocons d’avoine en masques pour le visage en passant par le dentifrice solide, j’ai radicalement changé mon mode de vie!
Il s’est simplifié : j’ai largement moins de produits dans ma salle de bain qu’avant!

Et depuis 2015, mon médecin m’avait déjà conseillée de ne laver mon intimité qu’à l’eau car les savons d’hygiène intime sont en réalité trop agressifs pour cette zone et peuvent dégrader l’équilibre de notre flore vaginale!

Passer cette étape m’avait déjà permis de me rendre compte que : 1. laver à l’eau mon intimité a radicalement diminué les odeurs suspectes que j’avais parfois, 2. j’ai ressenti plus de confort, 3. je fais de belles économies et je pollue moins.

Le déclic et les résultats

En lisant l’article de Marie, je me dis : « mais c’est vrai, après tout, si ça marche pour l’intimité, pourquoi ça ne serait pas pareil pour le reste du corps??? ». Donc, me vient l’envie de tester par moi-même pour voir ce qui peut ressortir de cette expérience peu commune^^

Voilà maintenant plusieurs mois que je me lave uniquement à l’eau (sauf les cheveux, pour lesquels j’utilise encore et toujours mon shampoing solide). Au début, je n’en ai rien dit à mon chéri, histoire de pouvoir le questionner plus tard sur ses impressions sans l’influencer sur son jugement. Il n’y a vu que du feu^^

Au bout de ces quelques mois, j’ai remarqué que les éventuelles odeurs corporelles désagréables, notamment pour la transpiration, se faisaient bien moins présentes (bien que cela puisse également être lié à une bonne alimentation et sûrement à mon déodorant naturel super efficace!). La qualité de ma peau n’a pas subi de changement particulier hormis peut-être moins d’acné pré-menstruelle. Ce n’est que récemment que j’ai remarqué que ma peau était moins sèche, mais c’est plutôt parce que j’ai décidé de terminer mes douches par de l’eau froide! Là, je vois une différence! 🙂

En plus de cela, j’effectue un gommage deux fois par semaine, soit à sec avec une brosse, soit avec du sucre et de l’huile d’olive.

Pour conclure

Je suis désormais une adepte du « no soap » 😀 Je n’y vois que des avantages! Moins de déchets dans ma salle de bain, de pollution de l’environnement et de mon corps, moins de produits à emmener en voyage, mon corps apprécie. Bref, se laver à l’eau a tout bon!

Et vous, vous avez déjà testé de ne vous laver qu’à l’eau? Si ce n’est pas le cas, est-ce que vous seriez prêt(e) à tenter pour voir quels seraient les résultats? Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires! Si vous pensez que cet article peut aider les personnes de votre entourage à mener une vie plus simple et plus saine, alors n’hésitez pas à le partager 😉

Je vous dis à très bientôt!

Passez un bon week-end!

Héloïse

Une coupe menstruelle sans tige?? Mon avis sur la Lunéale!

coupe menstruelle Lunéale

Hello tout le monde!

Comment allez-vous? Est-ce que vous faites le pont pour ce week-end de l’Ascension par hasard? Mon mari a la chance de le faire et nous en avons donc profité pour nous rendre dans ma famille, près de Toulouse. Ca fait un bien fou de changer d’air et de pouvoir passer du temps avec les miens 🙂 Oui, mais voilà, ça tombe en plein dans… ma période de règles!!! Ca pourrait être un cauchemar, faire sept heures de route aller et retour, de prévoir des sorties en famille et courir partout avec les enfants, pourtant, tout se passe à merveille, grâce à ma nouvelle coupe menstruelle!! 😀

La coupe menstruelle Lunéale, ma petite révolution!

Petite comparaison avec mon ancienne coupe menstruelle

Il y a quelques mois, je vous présentais ma coupe menstruelle Lunacopine sur le blog. Cette dernière est une cup classique, assez rigide, avec une tige. J’avais choisi une taille 2 lors de mon achat, ayant déjà eu un enfant. Vous trouverez sa présentation complète dans l’article en lien.

Malgré quelques victoires, j’avais quand même beaucoup de mal à insérer la Lunacopine et j’étais fréquemment gênée par sa tige, même coupée. Alors, lorsque Natacha du blog Swaallow a organisé un concours pour remporter une coupe menstruelle Lunéale, j’ai décidé de tenter ma chance afin d’avoir l’occasion d’en changer. Et grand bien m’en a pris, puisque j’ai été l’heureuse gagnante^^

coupe menstruelle Lunéale

La Lunéale est une cup particulière, puisqu’elle n’a pas de tige! Elle dispose à la place d’un Moonpad, petit emplacement intégré à sa physionomie, qui permet d’attraper la coupe de façon simple afin d’en faciliter le retrait. Je ne vous cache pas que je ne l’aurais pas achetée de moi-même car je pensais ne jamais réussir à m’en servir! Heureusement pour moi, cette absence de tige m’est finalement très bénéfique! Mais ce n’est pas son seul atout et afin de vous la présenter plus en détails, je vous ai tourné une petite vidéo 😉

Voici quelques photos afin de vous montrer la Lunéale de plus près :

coupe menstruelle Lunéale coupe menstruelle Lunéale coupe menstruelle Lunéale

J’espère que vous êtes désormais motivées à passer à la cup, plus que jamais! Croyez-moi, cette alternative aux protections classiques amène un véritable changement dans cette période mensuelle peu glamour pour nous les femmes! Désormais, je ne vis plus cette période comme un fardeau^^

Le site de Lunéale

Le forum Easycup

Je vous souhaite un excellent week-end et je vous dis à vendredi prochain car je ne pense pas publier d’article lundi, afin de profiter autant que possible de ma famille 🙂 Je tiens également à remercier toutes les personnes qui sont venues sur le blog suite à ma recette de muffins au chocolat!! Ils ont apparemment fait fureur^^ alors merci à toutes et à tous pour votre présence et votre soutien!!

Héloïse

5 conseils pour gérer son stress de manière efficace

conseils pour gérer son stress

Hello tout le monde!

La grande montée de stress avant un entretien d’embauche ou une visite chez le dentiste, vous connaissez? Les bouffées de chaleur, la transpiration et les mains qui tremblent, ça vous dit quelque chose? Ou encore votre incapacité soudaine à aligner quelques mots pour former une phrase cohérente? Vous voyez de quoi je veux parler?^^

Ca nous arrive à tous, plus ou moins régulièrement, de nous laisser envahir par cette vague de stress qui nous pétrifie et nous nous sentons tellement vulnérables dans ces moments-là, pas vrai?

Je ne compte pas le nombre de fois où je me suis retrouvée dans cette situation! A pleurer devant des inconnus parce que j’étais tellement sous pression qu’un seul mot de leur part pouvait déclencher un flot de larmes ; à suer parce que j’étais terrifiée de rencontrer une ou plusieurs personnes!

La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons tous travailler sur notre stress et apprendre quelle manière nous convient le mieux pour le gérer afin de rester serein en toutes circonstances. (sachant que j’ai une peur bleue du dentiste et que j’ai dû me faire arracher plusieurs dents d’un coup, croyez-moi, ces techniques sont vraiment d’une grande aide^^)

Mes cinq conseils pour gérer le stress de manière efficace

La lithothérapie

Aussi appelée soins par les pierres. Peu de personnes s’y intéressent, mais les cristaux et minéraux émettent des énergies, différentes selon la nature de la pierre, qui permettent d’influer sur notre corps, notre mental, nos chakras, etc. La palette des pierres de lithothérapie est incroyable! Les énergies sont subtiles et la pratique se fait sur le long terme mais il est toutefois possible d’utiliser les pierres de manière occasionnelle (par exemple, en gardant le cristal dans l’une de vos mains ou dans votre sac pendant la période où vous savez que vous risquez d’être stressé(e).

Quelques suggestions de pierres pour lutter contre le stress :

le quartz rose : pierre apaisante par essence, elle redonne confiance en soi et rassure la personne par son action très douce.

l’aigue-marine : la couleur de l’aigue-marine correspond au chakra de la gorge, ce qui en fait un allié pour les personnes qui ont du mal à parler en public.

l’améthyste : elle permet d’apaiser les relations et de soulager les nerfs. L’améthyste va favoriser la concentration et la sérénité.

la fluorine : elle met de l’ordre dans vos pensées en boostant les capacités intellectuelles et vous donne une vision plus claire de la situation.

la citrine : elle nous aide à dépasser nos peurs et angoisses, en ravivant notre joie intérieure.

Le Reiki ou la visualisation

Le Reiki est une pratique de soin énergétique holistique qui va agir, au fil du temps, sur nos blocages émotionnels et psychologiques. La confiance en soi se développe et l’on prend conscience de ses forces et ses faiblesses, pour mieux les utiliser. En Reiki, on utilise également des symboles, transmis de maître à élève, qui peuvent servir de « protection » contre les énergies négatives. Pour les initiés, il suffit de tracer dans l’air ou de visualiser un ou plusieurs de ces symboles avant de se « lancer dans l’arène ». Je trouve cet exercice efficace dans le sens où l’on se recentre et où l’on se sent quelque part plus serein en sachant que ces symboles nous protègent.

On peut évidemment comparer cette technique à de la visualisation! Se remémorer ou imaginer un endroit calme, où l’on se sent apaisé ou bien le visage d’une personne qui nous met en confiance et nous rassure a le même effet 🙂 On se concentre avant tout sur la sensation de bien-être qui nous envahit et sur le fait que l’on se sent rassuré face à ce paysage/cette personne. On se crée une sorte de bulle protectrice qui va nous accompagner le temps dont on a besoin.

La respiration ventrale

Un des piliers de la sérénité est ce que l’on appelle la respiration ventrale. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais lorsque nous sommes stressé(e)s, nous sommes souvent en apnée! Nous oublions de respirer. Ou alors, nous respirons de manière très brève et saccadée par le haut du corps, ce qui est très mauvais pour le cerveau qui ne reçoit plus correctement l’afflux sanguin!

En situation de stress, il est important (voire vital) de conscientiser sa respiration pour en reprendre la maîtrise. En prenant des inspirations de plus en plus longues en gonflant le ventre et en rentrant le ventre pour expirer, le stress va lentement mais sûrement se dissiper et votre mental va pouvoir se calmer. Vous pourrez retrouver vos facultés physiques et intellectuelles (puisque le cerveau sera à nouveau irrigué correctement) et gérer vos émotions. Essayez de garder cette respiration aussi longtemps que possible, tout en gardant un rythme d’inspiration/expiration long.

Le yoga

Cliché pour certains, le yoga a pourtant un réel impact sur le stress, à long terme. La pratique de ce sport apaise les nerfs et renforce la concentration. Etant moi-même de nature à avoir 15000 pensées à la seconde, j’ai remarqué qu’en séance, mon esprit se calme et se vide de toutes ces pensées envahissantes. Après la séance, je suis beaucoup plus apaisée et disponible mentalement pour ma journée/nuit selon l’heure à laquelle je pratique.

Pour celles et ceux qui pensent que le yoga n’est pas fait pour eux, sachez qu’il existe différentes sortes de yoga (hatha, yin, vinyasa pour les plus connus) et qu’il faut parfois en tester plusieurs avant de trouver celui qui nous convient (ou le/la prof qui nous correspond!).

De plus, ce sport permet de mieux s’approprier notre corps, d’en prendre conscience de façon plus intense et de l’habiter pleinement, ce qui améliore la confiance en soi.

La méditation

La méditation est une pratique importante dans la gestion du stress. Elle permet de « faire le vide » dans sa tête pour se reconnecter à nous-mêmes et retrouver la paix intérieure. En se concentrant sur notre respiration (ventrale, une fois de plus), on laisse les pensées qui nous assaillent couler, sans s’y attacher ou y accorder de l’attention. Même cinq minutes par jour permettent de ressentir un mieux-être. Une pratique régulière portera ses fruits sur la durée en vous apportant la faculté de prendre du recul sur les évènements et réagir avec discernement.

J’espère que cet article vous aura apporté assez d’indications pour vous permettre de mieux gérer votre stress au quotidien et qu’il vous servira 🙂

Avez-vous déjà des astuces qui vous apaisent lorsque vous sentez la pression monter? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires pour que l’on puisse tous en profiter 😀

Je vous souhaite une merveilleuse journée! (relaxante^^)

Héloïse

Comment survivre sans soutien-gorge? 🙀👙👯

ne pas mettre de soutif

Hello tout le monde!

Comment allez-vous aujourd’hui? J’espère que vous avez passé un bon week-end 🙂 De notre côté, nous avons pris un peu de temps en famille et ça fait vraiment du bien!

Cela fait un moment que j’hésite à publier cet article mais j’ai finalement décidé de me lancer car c’est important pour moi de partager avec vous les expériences positives que je vis au quotidien!

Présentation du mouvement « No bra » et de mon expérience

De plus en plus sur le net, je vois des femmes enfin parler ouvertement de leur passage au « No bra« . C’est vrai que c’est un thème assez polémique, dans le sens où porter un soutien-gorge fait partie de notre quotidien depuis de nombreuses générations! Mais nous allons voir ensemble pour quelles raisons ce phénomène prend de l’ampleur.

Les problèmes liés au port du soutien-gorge

Depuis quelques années, le port du soutien-gorge est décrié pour plusieurs raisons :

-la majorité des femmes (76%!!) choisissent une taille de soutien-gorge inadaptée (étude menée par la marque de sous-vêtements Triumph). Malheureusement, cela entraîne des problèmes de dos, de nuque ou de postures! Les soutien-gorges vont générer une pression sur les nerfs, les muscles et les vaisseaux sanguins du haut du corps ; ou encore être à l’origine de problèmes digestifs et respiratoires.

-le soutien-gorge entrave la circulation de la lymphe, liquide qui parcourt notre corps et est en charge d’éliminer nos toxines, ce qui peut amener ces dernières à s’amasser dans les seins, causant kystes ou réactions cutanées.

-porter un soutien-gorge est également à l’origine de la chute des seins! En effet, les ligaments de Cooper, raccrochés aux muscles pectoraux, qui agissent comme un « filet à provisions » (ouais, je sais, c’est glam!) finissent par perdre en élasticité à force de porter nos sacro-saints soutifs qui font tout le travail à leur place! Du coup, nos seins finissent par se relâcher! Du coup, on se dit qu’il faut absolument porter un soutien-gorge pour faire illusion! (vous voyez le cercle vicieux??)

Les avantages de passer au No Bra

En 1997, le professeur Jean-Denis Rouillon, du CHRU de Besançon, a débuté une enquête qui a duré 15 ans, auprès d’une cinquantaine de femmes prêtes à tenter l’expérience du No bra. Cette étude a démontré que les femmes ne portant pas de soutien-gorge avaient des seins plus fermes en vieillissant et que leur posture s’améliorait. De plus, il a observé une remontée du mamelon jusqu’à 7mm! (truc de fou, non?). De manière générale, les femmes ressentaient plus de confort (tu m’étonnes^^) et avaient noté une amélioration de la qualité de leur peau.

Evidemment, au vu du panel peu élargi de cette enquête, le professeur Rouillon a tout de même tenu à informer que ces résultats dépendaient de la structure du sein, de leur taille, des antécédents de la femme (grossesses…).

Mon expérience personnelle

Je ne voulais pas acheter de nouveaux soutien-gorges au cours de ma grossesse car je savais que la taille de mes seins allait fluctuer tout au long de ces neuf mois et je suis donc passée aux brassières élastiques. Ce fut un très bon début car on ressent tout de suite plus de confort et quelle que soit la taille de la poitrine, ces brassières s’adaptent parfaitement! En plus, les soutien-gorges me causaient des rougeurs et des démangeaisons tout autour de la poitrine le soir lorsque je les quittais, c’était très désagréable!

Comme je n’avais acheté que deux brassières, il m’est arrivé de me retrouver à court car je ne les avais pas lavées à temps et je passais de temps en temps des journées sans rien. Petit à petit, j’ai fini par ne plus en porter du tout, à moins de porter quelque chose de vraiment transparent en été par exemple (mais ça reste vraiment très très rare!).

Depuis, j’ai pu remarquer que ma poitrine s’était raffermie (le yoga y est sûrement aussi pour quelque chose, avec les postures qui demandent des appuis sur les bras) et je suis plus consciente de sa présence, dans le bon sens du terme. Après, j’ai une petite poitrine, donc elle ne me gêne pas au quotidien!

Pour celles qui craindraient que l’oeil des passants ne soient attiré vers cette partie intime de notre corps, je peux vous assurer qu’après avoir passé plusieurs mois en entreprise (et après avoir posé la question à mes collègues), personne ne s’était rendu compte que je ne portais pas de soutien-gorge!

ne pas mettre de soutif

Le No bra, réservé aux petites poitrines?

Il est vrai que passer au No bra en ayant une forte poitrine peut amener des douleurs au début, néanmoins cela n’est pas impossible! Certaines femmes recommandent de porter des hauts moulants (à votre taille!) afin de maintenir la poitrine en place et d’éviter les déplacements intempestifs.

Pour celles qui voudraient tout de même s’assurer un soutien et une sécurité, rien ne vous empêche de passer aux brassières ou au scotch spécial poitrine!

Et pour le sport?

Il est évident que pour le sport, le port d’une brassière adaptée est indispensable! En effet, les ligaments de Cooper étant très fragiles, des chocs brusques et répétitifs dus à nos séances les endommageraient considérablement! Donc, pensez à bien vous équiper 🙂 (malgré tout, rien ne vaut l’expérience, donc à vous de faire la vôtre!)

Petit guide de survie du No bra en 5 astuces

-Si vous devez porter du blanc, veillez à choisir une matière épaisse, qui ne laissera rien transparaître

-Si vous voulez mettre votre poitrine en valeur, misez sur les volants qui donneront l’illusion d’une poitrine plus généreuse

-N’hésitez pas à investir dans des cache-tétons ou jouez sur les superpositions si vous craignez d’être gênée par le regard des autres

-Osez les décolletés affriolants! Cela vous donnera une bonne excuse pour ne pas porter de soutien-gorge  et faire grimper votre sex-appeal 😉

-Ayez confiance en vous et redressez vous! Soyez fière!

Et vous, est-ce que vous êtes déjà adepte du No bra ou est-ce que vous craignez de passer le cap? Qu’est-ce qui d’après vous est un frein au No bra?

Dites-moi tout dans les commentaires, j’ai hâte d’avoir vos avis 😀

A bientôt!

Héloïse

Focus sur l’huile essentielle de Marjolaine à coquilles

huile essentielle de marjolaine à coquilles
crédit photo Aroma-zone

Hello tout le monde,

Je vous fais un petit article aujourd’hui pour vous présenter une huile essentielle que j’ai découverte récemment, grâce à ma naturopathe : il s’agit de l’huile essentielle de marjolaine à coquilles. Ma naturopathe me l’a conseillée pour m’aider à m’endormir le soir, en en prenant une goutte dans une cuillère à café de lait végétal. Autant vous dire que cette huile essentielle a été d’une efficacité redoutable!! Il m’arrive souvent de tourner pendant des heures dans le lit lorsque j’ai des pensées qui vont et viennent (ça vous arrive, vous aussi??). Et il n’y a rien de plus désagréable lorsque l’on se sent fatigué(e) que de ne pas réussir à s’endormir!

Alors, quelles sont les qualités de cette huile essentielle? Voici ses principales caractéristiques :

-l’huile essentielle de marjolaine à coquilles est une puissante sédative

-elle aide à calmer les angoisses et anxiétés en agissant sur le système nerveux central

-elle est fongicide, anti-bactérienne et anti-spasmodique

-lutte contre la fatigue

-elle agit contre les troubles digestifs

Attention : l’huile essentielle de marjolaine à coquilles est interdite pour les femmes enceintes de moins de trois mois et les enfants de moins de trois ans.

Cette huile essentielle est donc à préconiser si vous vous sentez surmené(e)s, que vous sentez que vos émotions négatives vous envahissent et vous empêchent de vous détendre, que vos pensées sont submergées par vos préoccupations et que vous avez du mal à vous endormir!

Voilà, j’espère que ce petit focus sur une huile essentielle vous a plu! Si cela vous dit d’avoir à nouveau un article du même genre sur une autre huile essentielle, ou si vous avez des huiles à me conseiller d’essayer, faites-le moi savoir en commentaires car j’adore faire découvrir les huiles essentielles, il y en a tellement!

A très bientôt!!

Héloïse

L’algue Klamath, LE superaliment indispensable!

algue klamath

Coucou tout le monde 🙂

Comment allez-vous aujourd’hui? Pas trop la forme? Le froid qui s’installe et l’ambiance lugubre des nuits qui arrivent un peu (beaucoup) trop tôt vous cassent le moral? Allez, allez, ça va bien se passer mes petits chats 🙂 Ne vous inquiétez pas, j’ai LA solution pour vous ! Les superaliments, vous connaissez? La spiruline, le maca, les baies de goji ou d’Açai sont très connus mais avez-vous déjà entendu parler de l’algue Klamath?

Vous vous souvenez que ma naturopathe m’a conseillé des compléments alimentaires? Eh bien l’algue Klamath en fait partie. Je vous propose donc d’en apprendre un peu plus sur cette algue!

L’algue Klamath, késako?

L’algue Klamath est une micro-algue bleu-vert qui est cultivée dans le lac du même nom en Oregon, aux Etats-Unis. Ce lac est réputé avoir les eaux les plus pures au monde! Dans ces eaux, l’algue Klamath se reproduit tous les quatre jours en été, puis elle est récoltée par différentes entreprises qui vont la faire sécher de manière douce et la transformer afin de pouvoir l’utiliser comme complément alimentaire.

Cette algue est moins connue que ses consoeurs la spiruline et la chlorelle, qui font également partie de la famille des algues bleu-vert, et pourtant, ses apports pour la santé sont bien plus importants que ces dernières! Avec 115 micro-nutriments, l’algue Klamath est à ce jour l’aliment le plus complet au monde (:-0) ce qui en fait donc un superaliment indispensable!

Mais de quoi est-elle composée au juste?

Petit ne veut pas toujours dire faible^^ En voici la preuve avec la composition de l’algue Klamath :

Vitamines : A, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, C, E, F, J, K

Minéraux : calcium, magnésium, phosphore, potassium, sodium

Oligoéléments : chrome, cuivre, fluor, iode, zinc, fer

mais aussi des protéines, des acides aminés, des acides gras insaturés, de la chlorophylle et de la caroténoïde.

(source : www.bioetbienetre.fr)

Les bienfaits de l’algue Klamath

On prête de nombreux bienfaits à l’algue Klamath, démontré par l’étude de cas, parmi lesquels on retrouve :

-des propriétés anti-inflammatoires

-une augmentation du système immunitaire

-une amélioration des performances intellectuelles

-le développement de cellules souches

-la diminution du stress (que ce soit un stress physique ou émotionnel)

-une action de détoxication du corps, notamment pour l’élimination des métaux lourds présents dans le corps

Les effets que j’ai pu ressentir grâce à ce superaliment

Pour ma part, j’ai trouvé que la prise d’algue Klamath m’avait apporté un regain d’énergie et de concentration! En septembre, j’étais complètement à plat et je n’avais rien envie de faire… Désormais, je suis motivée et je m’implique plus dans les projets qui me tiennent à coeur (en l’occurence, le blog^^). Je me sens aussi moins stressée et de meilleure humeur de façon générale. Après, ce n’est pas non plus un remède miracle qui change notre santé du jour au lendemain, il ne faut pas non plus espérer retrouver une santé parfaite juste par la prise de compléments alimentaires! L’important est de faire de son mieux pour prendre soin de son corps par l’alimentation et de son esprit en faisant des choses qui nous font du bien au moral 😉

*je ne suis pas médecin ou naturopathe, je vous relaye juste les informations que j’ai pu trouver et expérimenter par moi-même. Il vous faut donc faire preuve de précautions envers votre santé et consulter en cas de problème important.

J’espère que cet article vous aura éclairé sur cette algue peu commune et aux propriétés diverses et vous aura donné envie d’en savoir plus sur le sujet 🙂

Je vous dis à très bientôt!!

Héloïse

Le Candida Albicans, ce mal qui nous ronge

Coucou tout le monde,

Aujourd’hui, je vais aborder un sujet très personnel et peu joyeux, puisqu’il s’agit de santé. Certaines personnes trouveront peut-être que cela est trop « intime » pour être partagé, mais d’un autre côté, si cet article peut aider ne serait-ce qu’une personne ou servir de prévention alors je ne l’aurais pas écrit pour rien.

Le Candida Albicans, c’est quoi d’abord?

Il s’agit-là d’un champignon vivant à l’état naturel dans nos intestins. Le Candida Albicans fait partie intégrante de notre corps et, si tout va bien, il vit sa petite vie tranquille, de son côté et vous de la vôtre.

En revanche, en cas de déséquilibre, il se développe de façon excessive et se manifeste par divers symptômes qui peuvent apparaître au niveau digestif, énergétique, immunitaire et mental :

« –des colites intestinales avec gaz, ballonnements, démangeaisons anales, diarrhée, constipation

une fatigue progressive et inexpliquée avec sommeil médiocre et récupération insuffisante

des allergies aggravées (cutanée, respiratoire ou alimentaire) et des mycoses

des troubles du comportement alimentaire : alcoolisme, boulimie, envies de sucre (chocolat, gâteaux…), de graisses saturées (charcuterie, fromage…) et de boissons alcoolisées

problèmes gynécologiques : champignons vaginaux répétitifs (pertes blanches et démangeaisons), inflammations glandulaires (glandes Bartolin) kystes et endométriose; cystite et infections rénales

problèmes de peau : eczéma, seborrhée, psoriasis, acné, champignons aux ongles, aux pieds

problèmes respiratoires : asthme, bronchite

des troubles du comportement : dépression, anxiété, fatigue chronique, maux de tête », perte de motivation, impression d’être à côté de la plaque

-« troubles du sommeil (difficulté d’endormissement), de la concentration (mémoire, volonté en baisse) et de l’humeur (irritation, inquiétude, agressivité, insatisfaction…)

problèmes d’oreilles, de thyroïde

douleurs articulaires et musculaires« 

source : http://www.ateliersante.ch/candida.htm

A la longue, si les symptômes ne sont pas traités dans leur globalité plutôt que localement, le Candida Albicans se propage petit à petit dans nos intestins et s’amuse à percer notre paroi intestinale, nous souffrons alors de candidose.

Quelles peuvent être les causes de développement excessif de ce champignon?

-un traitement antibiotique qui a détruit votre flore intestinale

-une alimentation trop riche en sucres, levures, gluten

-le stress

Ces trois éléments font partie des causes principales de sur-développement du Candida, mais ne sont pas exhaustifs. Il faut savoir que près de 70% de la population mondiale souffre de ce champignon, sans forcément le savoir!

Ma petite histoire avec le Candida Albicans

Cela fait des années que j’ai des symptômes récurrents qui se manifestent et des analyses ont mis à plusieurs reprises en cause la présence de Candida Albicans. Les différents médecins que j’ai consultés me donnaient des traitements anti-fongiques à visée locale qui tuaient également les bonnes bactéries et facilitaient donc le retour des « mauvaises » bactéries. L’un d’entre eux m’a même dit que c’était tout simplement dans ma tête et qu’il fallait que je me détende (ça vous fera 60 euros, merci…). Certes, je sais que le stress est le facteur déclencheur de mes crises mais ce n’est pas le seul élément à prendre en compte!!

Jusqu’à il y a quelques mois, ces « crises » étaient épisodiques et tout revenait à la normale après quelques jours, avant de recommencer le mois suivant (car c’est aussi lié à mon cycle). Malheureusement, depuis septembre, il semblait que rien ne pouvait m’apaiser et calmer les douleurs, démangeaisons et fatigue intense que je ressentais à tout bout de champ…

Ma démarche de guérison

Il y a deux semaines, j’ai commencé à manger une gousse d’ail crue par jour (ouais, je sais, c’est glam à mort!). En effet, l’ail est un puissant aliment anti-fongique et j’ai pu en ressentir les bénéfices dès le lendemain. Je vous avoue que j’ai été vraiment étonnée, je ne m’attendais pas à me sentir un peu mieux aussi rapidement! Ca m’a requinquée et j’ai donc poursuivi pendant une semaine.

En parallèle, j’ai pris rendez-vous avec une naturopathe spécialisée en nutrithérapie, qui m’a établi un « plan d’alimentation » afin de rééquilibrer ma flore intestinale et régler mes problèmes hormonaux. Au programme : plus de gluten ni de sucres (hormis sucre de coco ou xylitol, de temps en temps si je veux me faire un petit plaisir), des fruits et légumes de saison, des combinaisons de céréales et de légumineuses pour assurer mes besoins en protéines et… pas d’ail. J’ai été un peu surprise, mais elle pense que ça ne convient pas à mon corps pour le moment. Ma prescription contient également de la glutamine (un acide aminé) pour renforcer la paroi intestinale, des huiles essentielles pour m’apaiser et de l’algue klamath pour rebooster mon système avec un ensemble de vitamines et de minéraux. En espérant que toutes ces bonnes choses agissent de façon positive sur mon corps 🙂

Voilà pour ce billet du jour! Je sais que ce n’est pas gai, gai, youpi, mais il y a des choses importantes dont il faut pouvoir parler pour partager nos expériences et s’aider les uns les autres et la santé est un domaine que j’aime bien explorer. Si vous aussi vous avez dû faire face à cette bactérie un jour, n’hésitez pas à partager vos astuces ou vos histoires en commentaires ; comme je le dis plus haut, cet article a pour but de renseigner et d’aider les lecteurs, alors faisons preuve de compassion les uns envers les autres.

Je vous dis à très bientôt 🙂

Héloïse

Les protège-slips lavables, la protection qui vous veut du bien #aunaturel

Coucou tout le monde,

Aujourd’hui, j’avais envie d’aborder un sujet « sensible » : nos protections intimes, à nous les filles. Un sujet un peu tabou, qui commence à prendre de l’ampleur (pour notre bien!) avec la popularité croissante des coupes menstruelles et la dénonciation des produits toxiques présents dans nos protections (pesticides pour coton, chlore pour blanchir la matière, parfums…).

Cela ne vous a-t-il jamais frappées de voir des notices longues comme le bras dans les paquets de tampons concernant le Syndrome du Choc Toxique? Ne vous est-il jamais arrivées de vous dire « je mets cette protection en moi ou en contact avec mon intimité, tout en sachant qu’elle est bourrée de cochonneries, mais comment faire autrement?? ». Les soucis rencontrés suite à l’utilisation répétée de nos périodiques de grande surface sont pourtant nombreux : SCT, assèchement des muqueuses, déséquilibre de la flore vaginale, douleurs abdominales, irritations, j’en passe et des meilleures…

Depuis mon accouchement, j’avais arrêté de porter des tampons, ça me « bloquait » de penser mettre quelque chose à cet endroit après un tel évènement ; même si depuis je tente farouchement d’adopter la cup! J’étais donc restée sur mes serviettes périodiques que j’ai petit à petit changées pour me tourner vers des serviettes de magasin bio, moins nocives et moins irritantes et j’utilise désormais de plus en plus ma coupe menstruelle. Et surtout depuis que je la porte une bonne partie du temps de mes règles, je me suis dit : « Mais dans ce cas, je n’ai plus que des protège-slips à acheter! Alors pourquoi ne pas en prendre des lavables? ». J’avoue avoir du mal avec l’idée des serviettes hygiéniques lavables (dit la fille qui utilise une cup…) car je trouve que ce n’est pas forcément pratique, surtout si l’on travaille et que l’on doit garder un linge épais souillé de sang dans son sac à main (le top du glam!). Mais à vous de me dire si vous en utilisez car j’avoue n’avoir jamais tenté le coup!

En revanche, le fait de devoir nettoyer quelques pertes de sang ou pertes normales sur un protège-slip m’est tout à fait surmontable. C’est ainsi que j’ai fait l’acquisition en août dernier de mes premiers protège-slips lavables sur le site www.alittlemarket.com. Et je ne regrette absolument pas d’avoir sauté le pas, puisque j’ai même fini par acheter des protège-strings lavables!

Les questions que je me suis posées avant de passer le cap :

Avant de changer de protections, je me suis posée pas mal de questions, notamment :

-est-ce que ça ne va pas être trop ragoûtant??

-la plupart des protège-slips ont des pressions pour les maintenir à la lingerie, ne sont-ils pas gênants lorsque l’on s’assoit?

-combien faut-il en commander pour assurer un bon turnover?

-quelles matières choisir? (parce qu’en plus, il y a le choix!)

-comment je fais si j’ai besoin d’en changer en journée, au boulot?

-est-ce que je vais avoir l’impression de porter une couche?

Ce que j’en pense après les avoir achetés et testés depuis 3 mois :

Personnellement, je ne reviendrai pas en arrière!!! Essayer les protège-slips lavables, c’est les adopter 🙂 (on se croirait dans une pub, haha!). Les miens sont de la marque Bambethic (après recherche, ils ne sont plus en vente sur http://www.alittlemarket.com pour le moment), avec une partie absorbante en bambou et une partie imperméable en dessous, et j’ai pris un lot de 10 avec une petite pochette de rangement.

protege slip lavables
ceux-là sont en coton, mais les miens ressemblent physiquement à cela, avec la même pochette – image Bambéthic

Ils ne disposent pas d’ailettes car j’avais peur que les pressions me gênent ; mais pour avoir également acheté des protège-strings à ailettes/pressions, je regrette un peu de ne pas avoir choisi un modèle de ce genre pour les protège-slips. En effet, le seul petit inconvénient que je peux leur trouver c’est que, sans pressions pour maintenir la protection, elle peut parfois glisser dans la lingerie ou tomber lorsque l’on retire sa lingerie aux toilettes (il faut donc penser à tenir la protection au moment où l’on se déshabille). Pour le côté pratique, je garde toujours dans mon sac à main une petite boîte en métal, obtenue dans un paquet de serviettes périodiques, dans laquelle je peux garder mes protections usagées en attendant de rentrer à la maison.

En dehors de ce petit détail, voici les avantages que j’ai pu trouver :

-les protège-slips lavables sont économiques puisqu’on les lave en machine

-ils sont hypeeeeer confortables et doux

-ils sont écologiques = moins de déchets pour la planète

-ils ne provoquent pas d’irritations

-il est même possible de les faire soi-même pour encore plus d’économies, si vous êtes douées en couture

-ils existent avec des matières et des coloris extrêmement variés et ça donne envie d’acheter plein de motifs différents (motifs qui seront invisibles, je vous rassure, puisqu’ils seront côté lingerie si vous hésitez à les mettre avec des vêtements blancs par exemple)

Pensez surtout à les pré-laver avec de l’eau froide et du savon avant de les mettre en machine, car l’eau chaude de la machine fixe les tâches! Il faut donc les enlever avant! Je vous conseille également de les prendre avec une partie imperméable car si vous avez des pertes importantes, sans cela, l’humidité va traverser le protège-slip et transférer sur votre lingerie.

Voilà pour cet article, j’espère que cette découverte vous aura intéressées et n’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez des questions sur le sujet 🙂 Vous pensez quoi, vous, de tous ces ingrédients nocifs que l’on trouve dans les périodiques? Est-ce que ça vous inquiète?

Je vous dis à bientôt sur le blog et je vous embrasse!!

Héloïse

Cup ou pas cap?🌚😱

Coucou les filles,

(oui parce que je reviens avec un article spécial filles, pour changer^^)

Je vous parlais il y a quelques temps des gestes écolo/santé que j’applique au quotidien et dans lequel je vous faisais part de mon désarroi face à mon incompétence à utiliser une cup (ou coupe menstruelle). Mais c’est désormais du passé!!!

Voilà ce qui s’est passé : l’an dernier, moi, devant mon ordi, toute confiante, en train de passer commande chez Meluna. Rien d’extraordinaire jusque-là. Je me fie à leurs conseils de taille (car la marque en propose quatre différentes) et de souplesse (trois différentes). Et je commande.

SAUF QUE : ayant accouché un an avant, et même si je faisais des exercices de Pilates, mon périnée n’était peut-être pas encore tout à fait remis de cet évènement et mon vagin s’était forcément aussi distendu. Malheureusement pour moi, j’ai commandé deux mauvaises tailles chez Meluna et un type de souplesse qui ne me correspondait pas…

MAIS : cette année, mes collègues ont découvert la Be Cup, vendue en grande surface et s’en sont achetées une chacune. Je me suis dit que c’était peut-être le bon moment pour moi de partir à la recherche de ma cup idéale (mais ce n’est pas la Be Cup^^).

J’ai donc passé un temps fou considérable à faire des recherches, à lire des commentaires sur des forums (je vous mettrai plus loin les sites à voir si cela vous tente), à regarder des comparatifs sur Youtube… Bref, j’y ai passé un sacré bout de temps, mais ça valait le coup!

lunacopine

Tadaa!! Je vous présente officiellement la Lunacopine! C’est une Cup (haha, jusque-là, tout va bien), elle est rose (mais existe également en transparent et en bleu) et elle est assez rigide (du genre qui fait plop juste avant l’insertion si on ne la tient pas fermement. Mais elle me correspond mieux que les précédentes car j’ai choisi une grande taille (il n’en existe que deux dans cette marque : taille 1 pour les jeunes femmes de moins de trente ans n’ayant pas eu d’accouchement par voie basse / taille 2 pour les femmes de plus de trente ou ayant accouché par voie basse). Elle est livrée avec une petite pochette au fini satiné violet, dans laquelle on la range entre deux cycles.

La partie technique :

Attention, âmes sensibles s’abstenir : dans cette partie de l’article, nous allons te révéler que tes doigts vont devoir être au contact de ton intimité, voir plus si affinités^^ J’avoue, l’utilisation de la cup m’a permise de mieux comprendre mon anatomie et c’est génial! Combien d’entre nous n’osent pas se toucher? C’est pourtant vital de se connaître, de s’apprivoiser pour mieux comprendre le fonctionnement de notre corps!

Le premier conseil que je peux vous donner est pragmatique : coupez vos ongles!! Vous vous rendrez vite compte qu’il est très douloureux de tenter l’expérience avec des ongles. Ensuite, n’hésitez pas à lubrifier la coupe et l’entrée de votre intimité avec du lubrifiant à base d’eau ou une huile végétale pour faciliter l’insertion (autant que toutes les chances soient de votre côté, pas vrai?). N’oubliez pas de vous détendre, mettez une musique douce ou faites quelques respirations ventrales si cela peut vous aider. Prenez votre temps et ne vous forcez pas! Si vous n’y arrivez pas du premier cinquième coup, laissez tomber (car vous risquez de finir par vous faire mal) et retentez l’expérience un autre jour. N’hésitez pas non plus à essayer différents pliages pour trouver ce qui vous convient le mieux!

lunacopine coupe menstruelle

Chaque femme est plus à l’aise dans une position plutôt qu’une autre, alors faites plusieurs essais pour voir comment vous êtes le plus à l’aise. Personnellement (et quand j’en parle autour de moi tout le monde rigole, mais bon…), je m’allonge sur le sol de ma salle de bain, je monte mes fesses en l’air et je passe ma main par derrière car je n’y arrive pas par l’avant. Bon dis comme ça, ça ressemble à un combat de force, mais la plupart des filles s’en sortent très bien en pliant juste les jambes ou en posant une jambe sur la lunette des toilettes, hein^^ Petit détail (mais qui a son importance), j’avais lu sur un forum que la coupe doit être insérée de façon perpendiculaire au vagin, la partie pliée faisant face au dos et cela m’a beaucoup aidée!! Ne cherchez pas à l’enfoncer tout droit comme un tampon, mais positionnez votre cup à l’horizontale (si vous êtes debout) pour l’insérer.

En général, je sais que ma cup est bien mise si : 1) j’ai entendu un « plop » suivi d’un petit « pshh », 2) si, avec mon doigt, je fais le tour du bord de la cup une fois mise en place et que je ne sens plus le col de mon utérus, 3) la tige est bien rentrée à l’intérieur, ne dépasse pas et pointe vers l’avant de mon vagin (on peut pousser la cup avec nos doigts pour la mettre un peu plus loin si besoin).

lunacopine souplesse

Voilà, je vous laisse en espérant que cet article vous aura éventuellement permises d’accorder une petite réflexion sur le sujet, voire d’oser sauter le pas 🙂

PS : j’ai failli acheter une Lily Cup, mais j’ai appris il y a peu que la marque testait sur les animaux et ne compter pas arrêter :S donc, même si elle est très belle et a l’air très ergonomique, je ne peux que vous enjoindre à chercher une autre marque (la Lunacopine est certifiée par la Vegan Society au fait!)

PS 2 : du coup, je suis aussi passée aux protège-slips lavables et c’est un vrai bonheur, donc si vous souhaitez un article dessus, dites-le moi en commentaire 😉

A bientôt!

Héloïse

Les sites à consulter!!!

http://www.easycup.fr : LE site de référence avec une liste comparative des coupes menstruelles disponibles sur le marché et un forum où l’on peut librement poser ses questions et avoir des astuces!

http://coupemenstruelle.net : à nouveau un site comparatif des coupes menstruelles, mais aussi des questions de santé liées au port des différentes protections intimes.

http://www.uptocup.fr : le site sur lequel j’ai acheté ma cup

https://www.youtube.com/user/preciousstarspads : chaîne Youtube d’une jeune anglaise qui compare et présente différentes cups et donne des astuces.