Les joies d’être maman #23 : Choisir l’alimentation de son enfant

Hello tout le monde,

J’espère que vous avez passé un bon week-end 🙂 Aujourd’hui j’aimerais aborder un sujet très particulier avec vous 😉

Comme vous le savez, je suis végétalienne depuis maintenant trois ans, mais je suis la seule dans ma famille à avoir adopté ce type d’alimentation. Mon mari, bien qu’il ait diminué sa consommation de produits animaliers, est omnivore. (mais il adore mes petits plats comme par exemple ces muffins au chocolat ou encore mes pâtes aux champignons!)

Et être en couple avec un omnivore, quand on est vegan, c’est un petit challenge en soi! Mais lorsqu’en plus on a un enfant, les choses peuvent prendre une tournure un peu plus compliquée! Mon mari et moi sommes passés par différents stades et j’espère, par cet article, vous éclairer en partageant notre expérience, pour gérer au mieux une alimentation familiale hétéroclite au quotidien.

choisir alimentation enfant

Etre une famille à alimentation variée

Apprendre à faire des compromis

L’une des choses les plus importantes que j’ai pu apprendre au cours de ces dernières années, c’est qu’il est indispensable de faire des compromis! Si les opinions divergent, il va falloir trouver un juste milieu. Cela peut signifier renoncer à certains de nos principes pour laisser un peu de place à ceux de notre conjoint.

Quand j’ai rencontré mon mari, j’étais omnivore. Ce n’est qu’une semaine avant mon accouchement que je suis devenue végétarienne, puis végétalienne environ deux mois plus tard.
Choisir l’alimentation de notre nouveau-né n’a pas été trop difficile au départ dans le sens où, n’ayant pas encore assez de connaissances et de recul sur l’alimentation végéta*ienne à sa naissance, nous nous sommes dirigés rapidement vers les laits en poudre maternisés classiques après l’allaitement.
Lorsque l’heure de la diversification est arrivée, nous avons décidé de ne lui proposer que des fruits et des légumes, puis plus tard des céréales et des légumineuses.
Mon mari et moi avons finalement décidé, de manière assez naturelle, de proposer une alimentation végétarienne à notre fils, histoire de « couper la poire en deux ». Et même si cela ne me fait pas forcément plaisir lorsque mon mari donne du pain et du fromage à notre fils, je sais que c’est une concession que je fais par respect pour mon mari qui ne souhaite pas que notre enfant soit vegan à 100%.

Rester dans le respect de chacun

Bien que cela puisse paraître contradictoire, mon mari est sensible au sort des animaux malgré qu’il refuse (pour le moment) de modifier son alimentation. Mais son ouverture d’esprit sur le sujet a clairement facilité notre prise de décision concernant l’alimentation de notre fils!
En effet, il aurait très bien pu chercher à ce que notre enfant ait une alimentation omnivore! Heureusement pour moi, il ne l’a pas fait car cela aurait très certainement mené à des différends intense au sein de notre couple.

Evidemment, il nous arrive parfois de débattre sur le sujet! A un moment, je lui ai même fait part de mon souhait de proposer une alimentation entièrement vegan à notre fils et il a très mal réagi.
Pourquoi?
En partie parce qu’il a trouvé que je l’empêchais de s’impliquer dans l’alimentation de notre enfant. Cela compte pour lui de pouvoir s’investir dans l’alimentation de notre fils, tant que ce dernier n’est pas en mesure de faire ses propres choix, et de lui faire découvrir certains aliments.

Mais aussi parce que ce type d’alimentation bouscule ses connaissances et ses apprentissages culturels! Le manque de recul sur l’alimentation végane en France fait qu’il craint que notre fils ne souffre de carences et il m’en tiendrait responsable si sa santé était mise à mal. Dans notre pays, le végétalisme chez les adultes (et encore plus chez les enfants) est encore trop peu courant et les médecins peu avertis pour nous guider…
Malgré que je lui fasse part des études qui ont été menées dans d’autres pays, il reste sceptique. Et je peux comprendre.
Ce que nous avons appris (et que l’on continue d’enseigner) à l’école a façonné notre pensée. Certains plats ou aliments, tels que le fromage par exemple, font partie de notre culture française. Difficile donc de s’en détacher!

La clé de tout : la communication

Lorsque mon mari et moi sommes en désaccord sur certains aliments à donner ou non à notre fils (notamment les pâtisseries de supermarché qui, même si elles sont végétariennes sont tout sauf saines), nous faisons de notre mieux pour discuter calmement afin d’arriver à un arrangement.

Et dans ces situations, la communication est un élément primordial! Sachant que l’alimentation occupe une place prépondérante dans notre quotidien, il faut être sûrs de trouver un terrain d’entente! Il ne faut clairement pas négliger l’impact qu’un sujet qui peut paraître aussi banal peut avoir sur un couple!

Si vous vous retrouvez dans la situation où votre conjoint et vous n’avez pas la même alimentation et que vous attendez un enfant, le mieux est de prendre le temps d’en discuter autant que possible à deux avant la naissance de votre enfant. Cela vous permettra de mettre les choses à plat et de les réajuster si besoin avant l’arrivée de votre petit bout^^

Evidemment, faites votre possible pour échanger dans la bienveillance! Se crier dessus ne mènera à rien! Si vous sentez que vous n’arriverez pas à tomber d’accord lors d’une discussion, n’hésitez pas à la reporter à un moment plus opportun et où chacun de vous sera plus disposé à écouter l’autre 🙂

Et l’enfant dans tout ça?

Notre fils a trois ans et pour le moment, c’est nous qui décidons de son alimentation. Pourquoi? Parce que nous jugeons qu’il est encore trop tôt pour lui expliquer les concepts de végéta*isme et d’alimentation omnivore avec tout ce qu’ils englobent. Même si lorsqu’il montre du doigt un morceau de viande dans l’assiette de son père je lui explique qu’il s’agit d’un animal, il ne fait pas le rapprochement et je ne me vois pas encore lui parler de « cadavre » et de la notion de mort. Chaque chose se fera en son temps, nous lui expliquerons petit à petit, lorsque nous sentirons qu’il pourra mieux comprendre ce genre de choses.

En conclusion

Pour terminer cet article, j’aimerais souligner le fait qu’il est indispensable que vous soyez sur la même longueur d’ondes dans votre couple. D’un côté pour que l’harmonie règne à la maison, et de l’autre pour pouvoir faire face ensemble aux éventuelles questions et remarques de votre entourage! A deux, vous aurez plus de chances d’être écoutés et respectés. A deux, vous serez plus forts et si chacun se sent respecté dans votre couple, tout se passera comme sur des roulettes 😉 Ca ne veut pas dire qu’il n’y a pas de désaccords, mais qu’il faut faire de votre mieux pour arriver à un arrangement qui convienne à tout le monde!

J’espère que ces quelques conseils vous aideront si vous aussi vous êtes un couple à alimentation mixte! Je vous remercie de m’avoir lue 😀

A très bientôt!

Héloïse

Publicités

12 réflexions sur “Les joies d’être maman #23 : Choisir l’alimentation de son enfant

  1. C’est vraiment pas évident mais bon, l’éducation d’un petit être en général ce n’est pas facile.
    Personnellement, je suis aussi végane et mon conjoint végétarien (après que je le sois devenue). Il a regardé un docu que je regardais à la base et ça l’a convaincu. Au début je parlais d’alimentation végétarienne pour mon futur enfant et ça ne lui plaisait pas trop. Maintenant je parle de véganisme et il reste sur le végétarisme. Il est quand même ouvert et je pense que son avis va encore évoluer, et peut-être que le mien aussi.

    Tu as raison, le manque d’informations fait peur. Mais si on gère bien l’équilibre, il n’y a pas de souci. Comme tu le dis, donner des pâtisseries industrielles, ce n’est pas forcément mieux. Rester tolérant c’est important mais je peux comprendre que tu sois frustrée quand même.

    Et je suis complètement d’accord avec le fait de choisir pour son enfant, en fait c’est ce que fait tout le monde ! On ne m’a pas demandé si je voulais manger de la viande quand j’étais petite, j’en ai mangé c’est tout. Et quand il sera en age d’y réfléchir, vous en reparlerez 🙂

    Quoi qu’il en soit, bonne continuation à toi et à ta petite famille !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Gaétane 🙂 C’est vrai que l’alimentation d’un enfant est une décision de couple et que ce n’est pas forcément évident lorsque les avis divergent!! Il faut prendre en compte l’avis de chacun, en espérant agir pour le mieux pour son enfant (et en priant pour qu’il ne nous en veuille pas plus tard pour lui avoir refusé des nuggets, haha!!). Il faut avancer petit à petit et croire en ses décisions et se dire que notre enfant fera lui aussi un choix plus tard et qu’il peut être celui que l’on attend comme un autre complètement différent qu’il faudra accepter! Passe une belle journée!

      Aimé par 1 personne

  2. Un très bel article 🙂 Effectivement, la communication est primordiale, et les compromis souvent nécessaires!! Comme tu le sais, mon loulou est quasi-végétalien, mais il lui arrive de manger un oeuf dur avec son père ou de vouloir absolument un flan au caramel (faut que j’en trouve des véganes qui lui plaisent autant que les 2 vaches! Ou que j’apprenne à en faire! ) et même si je grimace, je me dis qu’à son âge, il est déjà très sensibilisé et plus le temps passe, plus je sens son engagement (comme quand il refuse des bonbons parce qu’il y a de la gélatine dedans, à 6 ans, c’est pas évident). Je suis d’accord avec toi sur le fait que ton p’tit mec est encore petit pour entendre parler de cadavre…ce n’est que récemment qu’on a abordé le sujet avec le mien, parce qu’il pose des questions et voit l’animal derrière le steak mais à 3 ans, c’est trop jeune et ça peut être déstabilisant. Et puisqu’il est sensibilisé tout petit au végéta*isme, il y a de fortes chances pour qu’il évolue dans ce sens en grandissant. Super article plein de bienveillance et de tolérance en tous cas, merci 🙂 Des bises à vous deux!

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire Enaëlle 😀 C’est vrai que c’est un sujet sensible et pas évident à aborder avec les enfants! Il faut trouver le bon moment et les bons mots! Je suis super contente que ton petit bout fasse la démarche de lui-même! C’est cool de se dire que ça vient de lui 🙂 Passe une belle journée!!! Bisous bisous!

      J'aime

  3. C’est génial de pouvoir faire des compromis comme ça et vous vous adapterez au fur et à mesure.
    Je suis végétarienne et mon mari omnivore et nous avons deux enfants de 5 et 7 ans. Je dirais qu’ils sont flexitariens: ils mangent de la viande à l’extérieur et occasionnellement du jambon ou des saucisses à la maison. Mon mari ne veut pas qu’ils soient végétariens stricts car il a encore peur des carences et dans la société française c’est encore mal vu. Et je suis d’accord avec lui parce qu’un régime végéta*ien est bon pour l’enfant s’il mange de tout et à leur âge (enfin surtout le petit de 5 ans), ils sont très difficiles!! Il faut s’adapter aux habitudes et à l’âge des enfants et après ce seront eux qui feront leur choix. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour le partage de ton expérience! C’est vrai qu’il est difficile de les faire manger de tout quand ils sont petits^^ j’avoue que j’avais les mêmes craintes pour les carences vu que mon fils est plus végétalien que végétarien. J’ai donc demandé une prise de sang cet été et tout est parfait! Parfois, c’est un moyen rassurant pour les parents d’en passer par là pour s’assurer de la bonne santé de nos enfants 🙂 mais tu as raison aussi de dire qu’il faut s’adapter à eux! surtout qu’aux âges de tes enfants, ils commencent à bien comprendre les choses et à faire leurs propres choix 🙂

      J'aime

  4. Il est chouette ton article ! 😉
    Chez nous c’est pareil, moi vegan et un omni qui me suit tout en mangeant ce qu’il veut, mais pas encore de bébé. Et quand il y en aura un en préparation, c’est vrai qu’il va bien falloir discuter de comment gérer ça !

    Belle semaine !

    Noémie – Naturellement Green

    Aimé par 1 personne

    1. C’est déjà génial que ton chéri te soutienne dans ta démarche! C’est un bel atout 😉 mais c’est vrai que l’arrivée d’un enfant amène de sérieuses discussions et qu’il faut préparer tout ça à l’avance 🙂
      Belle journée à toi!

      J'aime

  5. Coucou! Je ne suis pas végétarienne mais le jour où j’ai un enfant j’aimerais ne lui proposer qu’une alimentation « indispensable » à son bien-être et éviter toutes sucreries ou gâteaux industriels qui sont des drogues… J’imagine que ça sera sûrement moins difficile que toi mais ça sera pareil, il faudra que j’en discute avec mon conjoint. C’est important d’avoir de bons arguments sur les sujets qui nous tiennent à cœur.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as tout à fait raison! Certains aliments sont clairement à bannir pour leur santé! Et tout cela se prépare avec nos chéris à l’avance parce que parfois on ne se rend pas compte à quel point les opinions divergent sur l’alimentation! Passe une bonne journée!

      J'aime

  6. Merci pour ce partage ! C’est très intéressant. Nous n’avons pas encore d’enfant, amis nous avons déjà évoqué ce sujet. Mon mari est aujourd’hui végane à la maison (pas en famille ou au resto) et il partage tout à fait ma vision. Nous avons décidé que notre futur enfant serait végétalien et quand il serait en âge de décider, nous ne lui interdirions pas de goûter ce qu’il veut tant que c’est en sachant ce qu’il mange réellement.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est top que vous soyez sur la même longueur d’ondes! Et arrivera forcément le moment où nos enfants feront leurs choix d’eux-mêmes et ils faudra bien que nous les acceptions^^ En espérant que l’éducation qu’on leur aura donné leur permettra de faire ce choix en conscience 🙂

      J'aime

Envie de me laisser un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s