Le Candida Albicans, ce mal qui nous ronge

Coucou tout le monde,

Aujourd’hui, je vais aborder un sujet très personnel et peu joyeux, puisqu’il s’agit de santé. Certaines personnes trouveront peut-être que cela est trop « intime » pour être partagé, mais d’un autre côté, si cet article peut aider ne serait-ce qu’une personne ou servir de prévention alors je ne l’aurais pas écrit pour rien.

Le Candida Albicans, c’est quoi d’abord?

Il s’agit-là d’un champignon vivant à l’état naturel dans nos intestins. Le Candida Albicans fait partie intégrante de notre corps et, si tout va bien, il vit sa petite vie tranquille, de son côté et vous de la vôtre.

En revanche, en cas de déséquilibre, il se développe de façon excessive et se manifeste par divers symptômes qui peuvent apparaître au niveau digestif, énergétique, immunitaire et mental :

« –des colites intestinales avec gaz, ballonnements, démangeaisons anales, diarrhée, constipation

une fatigue progressive et inexpliquée avec sommeil médiocre et récupération insuffisante

des allergies aggravées (cutanée, respiratoire ou alimentaire) et des mycoses

des troubles du comportement alimentaire : alcoolisme, boulimie, envies de sucre (chocolat, gâteaux…), de graisses saturées (charcuterie, fromage…) et de boissons alcoolisées

problèmes gynécologiques : champignons vaginaux répétitifs (pertes blanches et démangeaisons), inflammations glandulaires (glandes Bartolin) kystes et endométriose; cystite et infections rénales

problèmes de peau : eczéma, seborrhée, psoriasis, acné, champignons aux ongles, aux pieds

problèmes respiratoires : asthme, bronchite

des troubles du comportement : dépression, anxiété, fatigue chronique, maux de tête », perte de motivation, impression d’être à côté de la plaque

-« troubles du sommeil (difficulté d’endormissement), de la concentration (mémoire, volonté en baisse) et de l’humeur (irritation, inquiétude, agressivité, insatisfaction…)

problèmes d’oreilles, de thyroïde

douleurs articulaires et musculaires« 

source : http://www.ateliersante.ch/candida.htm

A la longue, si les symptômes ne sont pas traités dans leur globalité plutôt que localement, le Candida Albicans se propage petit à petit dans nos intestins et s’amuse à percer notre paroi intestinale, nous souffrons alors de candidose.

Quelles peuvent être les causes de développement excessif de ce champignon?

-un traitement antibiotique qui a détruit votre flore intestinale

-une alimentation trop riche en sucres, levures, gluten

-le stress

Ces trois éléments font partie des causes principales de sur-développement du Candida, mais ne sont pas exhaustifs. Il faut savoir que près de 70% de la population mondiale souffre de ce champignon, sans forcément le savoir!

Ma petite histoire avec le Candida Albicans

Cela fait des années que j’ai des symptômes récurrents qui se manifestent et des analyses ont mis à plusieurs reprises en cause la présence de Candida Albicans. Les différents médecins que j’ai consultés me donnaient des traitements anti-fongiques à visée locale qui tuaient également les bonnes bactéries et facilitaient donc le retour des « mauvaises » bactéries. L’un d’entre eux m’a même dit que c’était tout simplement dans ma tête et qu’il fallait que je me détende (ça vous fera 60 euros, merci…). Certes, je sais que le stress est le facteur déclencheur de mes crises mais ce n’est pas le seul élément à prendre en compte!!

Jusqu’à il y a quelques mois, ces « crises » étaient épisodiques et tout revenait à la normale après quelques jours, avant de recommencer le mois suivant (car c’est aussi lié à mon cycle). Malheureusement, depuis septembre, il semblait que rien ne pouvait m’apaiser et calmer les douleurs, démangeaisons et fatigue intense que je ressentais à tout bout de champ…

Ma démarche de guérison

Il y a deux semaines, j’ai commencé à manger une gousse d’ail crue par jour (ouais, je sais, c’est glam à mort!). En effet, l’ail est un puissant aliment anti-fongique et j’ai pu en ressentir les bénéfices dès le lendemain. Je vous avoue que j’ai été vraiment étonnée, je ne m’attendais pas à me sentir un peu mieux aussi rapidement! Ca m’a requinquée et j’ai donc poursuivi pendant une semaine.

En parallèle, j’ai pris rendez-vous avec une naturopathe spécialisée en nutrithérapie, qui m’a établi un « plan d’alimentation » afin de rééquilibrer ma flore intestinale et régler mes problèmes hormonaux. Au programme : plus de gluten ni de sucres (hormis sucre de coco ou xylitol, de temps en temps si je veux me faire un petit plaisir), des fruits et légumes de saison, des combinaisons de céréales et de légumineuses pour assurer mes besoins en protéines et… pas d’ail. J’ai été un peu surprise, mais elle pense que ça ne convient pas à mon corps pour le moment. Ma prescription contient également de la glutamine (un acide aminé) pour renforcer la paroi intestinale, des huiles essentielles pour m’apaiser et de l’algue klamath pour rebooster mon système avec un ensemble de vitamines et de minéraux. En espérant que toutes ces bonnes choses agissent de façon positive sur mon corps 🙂

Voilà pour ce billet du jour! Je sais que ce n’est pas gai, gai, youpi, mais il y a des choses importantes dont il faut pouvoir parler pour partager nos expériences et s’aider les uns les autres et la santé est un domaine que j’aime bien explorer. Si vous aussi vous avez dû faire face à cette bactérie un jour, n’hésitez pas à partager vos astuces ou vos histoires en commentaires ; comme je le dis plus haut, cet article a pour but de renseigner et d’aider les lecteurs, alors faisons preuve de compassion les uns envers les autres.

Je vous dis à très bientôt 🙂

Héloïse

Publicités

Envie de me laisser un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s