Les joies d’être maman #17 – La krouomanie chez le petit enfant

krouomanie enfant que faire

Bonjour tout le monde,

Ca faisait très très (très) longtemps que je n’avais pas fait d’article lié au quotidien des mamans, je le reconnais… Mais je fais aussi en fonction de mes envies du moment et des évènements 🙂
C’est pour cela qu’aujourd’hui, on va parler d’un sujet pas forcément très drôle, au nom très barbare de « krouomanie ».

La krouomanie, késako?

Une personne qui souffre de krouomanie se fait du mal volontairement, se cogne la tête, se mord, dans certaines conditions : colère, frustration, demande d’attention, réconfort, etc. Chez les enfants, on peut noter ce comportement entre l’âge d’un an et trois ans, avec un pic entre 18 et 24 mois. Voici quelques précisions des raisons de ce comportement, que j’ai trouvées sur le site internet www.mamanpourlavie.com :

« POURQUOI?

Il existe plusieurs raisons qui pourraient pousser un enfant ou un autre à se cogner ainsi la tête. Les spécialistes en notent cinq principales :

L’AUTO-RÉCONFORT

Ceci peut, à priori, paraître contradictoire, mais la plupart des enfants touchés par ce trouble agiraient ainsi pour se détendre et se sécuriser. En effet, un cognement rythmé et continu de la tête pourrait aider des enfants agités à s’endormir. Un peu comme le bercement, ce mouvement aurait donc pour effet de calmer l’enfant.

COLÈRE

À cet âge, les enfants n’ont pas encore le vocabulaire pour exprimer ce qu’ils ressentent. Leurs émotions sont très vives et il arrive donc que des enfants se frappent lorsqu’ils sont en colère : c’est, pour eux, un moyen d’évacuer la frustration. Donc, se cogner la tête (certains se mordent, d’autres s’arrachent les cheveux) permet à ces enfants de soulager l’excès émotif. Quand on se fait mal, le cerveau émet en effet de l’endorphine qui donne, entre autres, un effet de bien-être et réduit le stress.

UN BESOIN D’ATTENTION

Plusieurs enfants se cognent ou se mordent pour attirer l’attention du parent. Pas bêtes, ils ont bien remarqué que, lorsqu’ils se font mal, papa ou maman accourt! De plus, si l’enfant réussit à obtenir des choses qui lui étaient refusées grâce à ce comportement, il sera fortement tenté de recommencer.

LE SOULAGEMENT DE LA DOULEUR

Certains enfants se cognent la tête ou se mordent lorsqu’ils souffrent. Lors d’une poussée dentaire, par exemple, ou d’une otite. Ils détournent ainsi leur attention de la douleur initiale.

TROUBLE DU DÉVELOPPEMENT

Finalement, la krouomanie est parfois associée à l’autisme ou à d’autres troubles du développement. Mais, avant de vous alarmer, souvenez-vous que, sans autres symptômes, elle est rarement la manifestation d’un problème grave. »

Pourquoi est-ce que je vous en parle?

Vous vous en doutez peut-être mais, si j’aborde le sujet, c’est évidemment que notre fils est sujet à ce trouble du comportement! Il est pourtant adorable, joyeux, serviable, rieur et plein d’amour la plupart du temps mais, depuis quelques semaines, dès qu’il se sent frustré parce que nous lui refusons quelque chose ou que le repas n’est pas prêt à temps, il se tire sur les doigts, se jette en arrière dans sa chaise pour se cogner la tête et il s’est même mordu la main. C’est à partir de cet incident que j’ai commencé mes recherches car je ne comprenais pas pourquoi il se mettait dans des états pareils… En tant que parents, lorsque l’on connaît le comportement habituel de son enfant, les éclats de violence de la sorte sont source d’inquiétude (en tout cas pour moi^^).

Quelle attitude adopter?

Face à un tel comportement, les sites que j’ai consultés conseillent de ne pas accorder d’attention à l’enfant lorsqu’il est en crise, afin que ce dernier se rende compte que ce n’est pas de cette manière qu’il obtiendra satisfaction. En revanche, en-dehors de ces périodes, il est important de lui montrer toute l’affection possible, pour qu’il comprenne que ses parents l’aiment et le considèrent et qu’il aura toujours l’attention qu’il demande en restant calme.

Dans la réalité des choses, ce n’est pas toujours évident de tourner le dos à son enfant lorsqu’il se fait du mal, en faisant comme si de rien n’était! Nous essayons en général de le distraire s’il a faim et que le repas n’est pas encore prêt ou bien de le calmer, en lui parlant et en lui proposant une activité s’il était en train de faire quelque chose d’interdit (du genre tripoter l’iPad ou l’ordinateur^^). Parfois, lorsque l’on se rend compte que c’est vraiment une crise à partir de rien, alors on fait comme si de rien n’était et c’est vrai qu’il passe moins de temps à se faire de mal dans ces cas-là.

Il est nécessaire de prendre ce comportement au sérieux, surtout si vous voyez qu’il perdure ou s’aggrave dans le temps. A ce moment-là, il peut être judicieux de consulter un médecin ou pédiatre pour avoir ses conseils car il peut s’agir de quelque chose de plus grave. Surtout, je pense qu’il est indispensable d’adapter votre comportement en fonction des raisons évoquées plus haut : parfois c’est utile de ne pas porter d’attention à l’enfant, parfois cela peut être profitable. Mais si votre enfant agit ainsi parce que vous lui refusez une chose interdite, ne cédez pas! Il est vital dans son éducation de rester ferme car sinon votre enfant risque de profiter de vous et de se dire que son comportement lui permettra d’accéder à ce qu’il veut, même si cela lui est interdit!

Voilà, j’espère vous avoir éclairé(e)s un peu sur le sujet. Si vous aussi vous faites face à cette situation avec votre/vos enfant(s), comment réagissez-vous? Quels conseils pourriez-vous nous donner? Merci de votre aide et de vos conseils en commentaires pour celles et ceux qui liront cet article 🙂

A bientôt,

Héloïse

Publicités

6 réflexions sur “Les joies d’être maman #17 – La krouomanie chez le petit enfant

  1. Ah c’est fou… mon petit frère faisait ça très régulièrement de taper sa tête par terre lorsqu’il était petit. Je ne savais même pas que cela avait un nom et que d’autres enfants faisaient cela. Merci pour ton article, c’est très intéressant!

    Aimé par 1 personne

  2. Mon fils se claque la tête contre les murs, le canapé…il se balance sans cesse et je pense que parfois i la mal, c’est difficile de la voir se comporter ainsi mais rien à faire !!! Il a 2 ans et 3 mois et entre à l’école en septembre j’espère que ça se calmera ! la pédiatre me conseille d’attendre elle me dit que ça passera !

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends tout à fait ton inquiétude! C’est vrai que l’on se sent totalement impuissants en tant que parents devant ce comportement… Peut-être que, si ce n’est pas dû à une colère, effectivement, la patience s’impose. Si c’est au cours d’une crise, le mieux que j’ai trouvé lorsque mon fils fait également ce genre de chose, c’est de le prendre dans mes bras, pour le calmer. J’espère sincèrement que ton petit garçon s’apaisera avec le temps et si vraiment tu es inquiète, peut-être que consulter un autre professionnel, pour un second avis, pourrait te rassurer 🙂
      Passe un bon après-midi!

      J'aime

    1. merci pour ton commentaire 🙂 à vrai dire, c’est lorsque mon fils a commencé à avoir ce comportement que j’ai découvert que cette attitude avait un nom. Mais on en entend peu parler malheureusement!

      J'aime

Envie de me laisser un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s